La paix des vaches

Vous vous souvenez, vous, du Brevet des Collèges ? Comment se sont déroulées les épreuves? Quels sujets vous avez eus ? Moi, je dois dire que je n’en garde pas un grand souvenir. Si ce n’est…

En faisant réviser mon « 3ème », en pleine préparation, je me suis souvenue de cette bourde que j’avais faite dans mon épreuve de français et qui mériterait de figurer dans La foire aux cancres. La question était :

Citez 2 verbes de la même racine que le mot paix.

Paix ? Bon… J’ai pensé tout de suite à apaiser. Jusque là, ça allait. Mais après ? J’imagine que j’aurais dû trouver pacifier, mais à l’époque, je n’ai pas « percuté », comme on dit maintenant. Je cherchais un mot qui commence pas pai…

Paix, paisible… Alors, je les ai vues, si tranquilles dans leur prairie bien verte…

Un verbe de la même racine que le mot paix ? C’est PAÎTRE, bien sûr !

Publicités

Un peu de crème « chantier » ?

Au Maroc, la langue française est présente partout, mais pas toujours maîtrisée par tous. Si on ajoute à ça un zeste de nonchalance toute méditerranéenne, on obtient parfois des choses surprenantes…

J’étais à la terrasse d’un café-glacier, face à la mer, et je consultais avec envie la carte des spécialités maison. Le choix était difficile. Tout me faisait envie ! Café liégeois ou Dame blanche ? Brésilienne ou Banana split ??? Vanille, pistache, caramel… et toujours cette crème chantier. Je le jure : en lisant cette carte, je me demandais vraiment ce que la construction venait faire là-dedans et ce que pouvait bien être cette crème dont je n’avais jamais entendu parler !

Alors je me tourne vers mon mari et je lui demande :

Qu’est-ce que c’est que ça, la crème chantier ???

Et c’est là, en le disant, que j’ai compris ! Chantilly, chantier : pour certains, ça se prononce de la même façon !

Dents de lait et autres parfums

La vérité sort de la bouche des enfants et parfois, on se la prend en pleine figure !

J’expliquais à ma fille encore haute comme trois pommes pourquoi son grand frère venait de perdre l’une de ses quenottes. Elle réfléchit un instant puis demande :

– Et toi, maman, tu as aussi des dents de lait ?

Accro, moi ?

– Oh non, ma chérie, ça fait bien longtemps que je n’ai plus de dents de lait !

– T’as des dents de quoi, alors ? de CAFÉ ???

 

Oups…

 

%d blogueurs aiment cette page :